9 gestes pour sauver les abeilles

 

Sources : Un article de positivr.fr – Repris par Clémence sur sciencepost.fr

Ces dernières années, les apiculteurs ont détecté une mortalité dans leurs ruches en hausse de 30%. Ce taux était seulement à hauteur de 5% dans les années 80, 90. Le principal fautif: l’insecticide. En attendant que le gouvernement puisse enfin encadrer son utilisation, comment, nous, petits consommateurs, pouvons réduire la mortalité des abeilles ? 

Ce n’est plus un secret, l’avenir de l’être humain dépend aussi de celui des abeilles. Sans la pollinisation, une réaction en chaîne se déclenche: de nombreuses cultures ne se reproduisent pas, et c’est toute la faune qui en souffre. Voici quelques conseils pour apporter votre pierre à l’édifice et sauver ces insectes indispensables.

1 – Regardez d’où provient le miel que vous achetez

Il est primordial de connaître l’origine du miel que vous consommez. Pour ne pas courir de risque, choisissez un produit bio ou celui d’un producteur local: traçabilité garantie et vous bénéficiez de tous les nutriments que ce produit a à offrir. Car d’autres miels ne peuvent pas en dire autant: ceux contenant « hors Union Européenne » sont à bannir, tout comme certains venus de Chine, qui n’ont eux, pas de miel du tout: Ce n’est que du sucre et des arômes de synthèse.

2 – Plantez des fleurs

Même si vous n’avez qu’un balcon, plantez le plus de fleurs possible, et pas n’importe-lesquelles: il vous faut des fleurs mellifères, celles qui produisent le plus de nectar pour les abeilles. Quelques exemples: bleuet, dahlia, cosmos, lavande, marguerite, myosotis ou thym.

3 – Laissez pousser l’herbe de votre jardin

Ne coupez pas l’herbe de votre jardin trop courte, car cela empêche les fleurs de pousser. Les abeilles aiment tout particulièrement les pissenlits. Si vous ne jardinez pas, laissez la nature vous donner un coup de main.

4 – Bannissez les pesticides

Ce sont eux la première cause de mortalité chez les abeilles. Ils se retrouvent de plus dans nos assiettes, donc oubliez ces méthodes d’un autre temps.

5 – Installez une ruche dans votre jardin

Si vous avez un grand jardin, pourquoi ne pas y installer une ruche ? Bien entendu, c’est un investissement de temps et une formation est nécessaire, mais vous n’en tirez que des avantages, puisque vous aurez votre miel à portée de main. En plus, Label Abeille propose un système de ruche connectée pour surveiller et vous occuper de vos nouvelles amies.

6 – Sensibilisez vos enfants

Et même tout votre entourage, mais parlez à vos enfants et faites-leur aimer les abeilles car elles sont indispensables. Ce ne sont pas que des vilains insectes qui piquent et qui nous embêtent quand on mange du melon tranquillement sur la terrasse, ce sont des petites créatures fragiles qu’il faut aider à faire leur travail de tous les jours: polliniser et préserver un équilibre.

7 – Aménagez des points d’eau

Toujours dans votre jardin, les abeilles ont besoin d’eau comme tout être vivant. On ne parle pas de votre piscine dans laquelle elles se noient, mais bien d’un petit espace rien que pour elles. Créez un petit bassin dans votre jardin ou juste une coupelle d’eau avec quelques cailloux pour qu’elles puissent nourrir toute leur petite famille.

8 – Protégez les

Toutes les abeilles ne sont pas domestiquées, et confectionner un petit abri les aidera à passer l’hiver notamment: Il suffit juste de leur créer un nichoir. Une bûche de bois perforée à plusieurs endroits fait très bien l’affaire par exemple.

9 – Combattez les nuisibles

Comme les frelons asiatiques dont le nombre augmente, sont très agressifs et qui peuvent éradiquer une ruche en peu de temps. Sachez reconnaître un nid de frelons à sa forme imposante et sphérique et prévenez tout de suite votre commune si vous en apercevez un. Vous pouvez prévenir leur arrivée dans votre jardin à partir d’une bouteille d’eau